Un ivoirien menacé d'expulsion du Canada après avoir servi dans la lutte contre la COVID-19

  • publiè le : 2020-11-19 09:04:44
  • tags : ivoirien - menacé - d'expulsion - canada - après - avoir - servi
Un ivoirien menacé d'expulsion du Canada après avoir servi dans la lutte contre la COVID-19
Installé depuis plus de cinq ans au Québec, un demandeur d'asile d'origine ivoirienne, court le grand risque d'être déporté. Bien qu'ayant travaillé pendant la COVID dans un établissement pour personnes âgées, Mamadou Konaté n'est pas pris en compte dans le programme de régularisation mis en place par le gouvernement.

Quebec frontline worker turns himself in, faces immediate deportation
Ils sont sortis en grand nombre ce mardi 17 Novembre 2020, les amis de Mamadou Konaté et des représentants de partis politiques pour manifester devant les bureaux du Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, à Montréal. Ils demandaient que Mamadou Konaté puisse rester dans sa patrie d'adoption. En effet dès le début de la première vague de COVID, Mamadou Konaté faisait le ménage dans plusieurs Éhpad (établissements d'accueil de personnes âgées) de Montréal où de nombreux résidents contractent le virus. Mal protégé, le demandeur d'asile tombe lui aussi malade.
Plus tard, au mois d'août, le gouvernement du Québec accepte de régulariser la situation des réfugiés impliqués dans les soins directs aux patients dans ce genre d'établissements. Mais cela ne touche pas les gardiens de sécurité ou le personnel de ménage, même s'ils prenaient aussi des risques. « Celui qui fait l'entretien ménager est tout aussi exposé, Il n'y aucune différence. » a expliqué Mamadou Konaté. Comme Mamadou, de nombreux demandeurs d'asile, sur lesquels tout le Québec comptait pendant la pandémie, pourraient devoir partir dans un avenir proche.
Une injustice aux yeux du député de l'opposition du mouvement Québec solidaire, Andrès Fontecilla. « Ce sont des gens qui ont risqué leur vie et puis maintenant que la première vague de la pandémie est passée, messieurs dames, finie la visite ! On procède aux déportations. » Pour l'instant la pandémie empêche le retour des réfugiés refusés, mais pour combien de temps.
source : N. Devinci avec RFI

A voir egalement

Publicité
OPP SHEERYNE
Publicité