Après les footballeurs, A'Salfo s'attaque aux artistes : « Vous n'avez pas besoin d'attendre d'être milliardaires avant d'aider »

  • publié il y a : 7 mois
  • vues : 5980  
  • tags : après - footballeurs -  - a'salfo - s'attaque - artistes - n'avez
Après les footballeurs, A'Salfo s'attaque aux artistes : « Vous n'avez pas besoin d'attendre d'être milliardaires avant d'aider »

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

À Séguéla où il se trouvait jeudi 12 et vendredi 13 avril, A'Salfo a encore lancé un appel pour une implication de tous dans le développement de la Côte d'Ivoire. Mais cette fois-ci, c'est aux artistes chanteurs que le président de la Fondation Magic System s'en est pris.


A'Salfo, lead vocal du groupe Magic System et président de la Fondation Magic System a saisi vendredi 13 avril à Séguéla l'occasion de l'inauguration d'une école portant le nom du groupe dans le quartier "Angola'' de cette ville pour lancer un autre appel cette fois destiné à ses confrères artistes chanteurs. Après donc son appel aux footballeurs ivoiriens depuis le village de Loulo dans le département de M'Bengué à l'occasion de l'inauguration de la maternité Magic System les invitant à s'impliquer davantage dans les actions sociales et de développement, le Magicien a frappé dans son propre camp.



« Qu'ils prennent un peu de leurs primes pour le développement du pays », avait-il craché aux footballeurs ivoiriens. Pour A'Salfo, il faut avoir le sens de la repartie quand le bonheur te sourit. Et c'est ce qu'il a fait savoir à ses confrères artistes depuis Séguéla où sa fondation procédait à l'inauguration de la quatrième école primaire Magic System. « Quand Dieu te permet d'exceller dans ton domaine, il faut aider », a-t-il lancé.

S'adressant à Yabongo Lova et les membres du groupe Révolution qui étaient ses invités, le président de la Fondation Magic System a demandé à ceux-ci de se faire les messagers de son adresse qui est l'implication de tous dans le développement de la Côte d'Ivoire. Parce que, dira-t-il, « l'État ne peut pas faire tout à lui seul ».



Sans porter de gant, A'Salfo a fait comprendre que les artistes ivoiriens ne devraient pas attendre d'être des milliardaires avant de s'impliquer dans les oeuvres sociales et de développement. « Vous n'avez pas besoin d'attendre d'être milliardaires avant d'aider », a-t-il craché à ses jeunes frères Yabongo Lova et les quatre membres du groupe Révolution. À l'en croire, une simple volonté suffit pour ces artistes jouissant d'une grande notoriété pour apporter le bonheur aux populations.

« Il suffit d'une simple volonté et aller vers les structures pour vous aider à réaliser toutes vos entreprises dans le sens du social et du développement », a-t-il confié. Il a donc engagé ses cadets à prendre la relève de Magic System. « À vous mes petits frères Yabongo et le groupe Révolution, il est temps pour vous de prendre la relève. Nous allons vous passer le flambeau », a-t-il traduit.


En engageant le groupe Magic System dans les domaines de la santé, de l'éducation et de l'environnement à travers la construction d'écoles primaires, de bibliothèques, de salles multimédia, la construction de maternités et des campagnes de sensibilisation pour la lutte contre le réchauffement climatique, A'Salfo entend « accompagner le gouvernement dans le sens de ne plus voir l'État faire tout seul ». C'est la raison pour laquelle, justifie-t-il, les actions sociales inscrites dans le programme de chacune des éditions du Festival des musiques urbaines d'Anoumabo (Femua) dont la 11ème édition se tiendra du 17 au 22 avril.

%u200B
source : Linfodrome    |    auteur : Philip KLA, envoyé spécial à Séguéla

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité