ECONOMIE / LE MARCHE DE GROS DE BOUAKE, LE MARCHE DE TOUS LES ESPOIRS

  • publié il y a : 5 mois
  • vues : 628  
  • tags : economie - le marche - de gros - de bouake - actualités - economie - presse nationale
ECONOMIE / LE MARCHE DE GROS DE BOUAKE, LE MARCHE DE TOUS LES ESPOIRS
La crise militaro-politique qu'à connu la Côte d'Ivoire entre 2002 et 2011 avait déposé sa valise à Bouaké, deuxième ville ivoirienne à l'époque. Cette période de crise a laissé des plaies béantes sur l'économie ainsi que toutes les infrastructures industrielles de la ville après la ravage du marché principal en 1998 par un incendie non maîtrisé.

N'eut été le marché de gros, les populations vivant dans cette zone périraient certainement de faim. Et depuis lors, c'est cette seule infrastructure économique qui joue son rôle de ravitailleur vivrier et permet d'oublier le taux exorbitant du chômage dans la ville de Bouaké.

Cela a valu par ailleurs un prix aux acteurs de ce marché avec à leur tête M. Ouattara Souleymane, Président du Conseil d'Administration qui a remporté le Super prix OR le 03 mars dernier en présence des autorités de la ville. Cette initiative était de l'Observatoire Africain pour la Promotion de la Bonne gouvernance et le Développement.

L'équipe de M. Ouattara soucieuse de ne plus baisser la garde s'est donc mise à la tâche désormais en usant de toutes les énergies pour appeler à l'aide autour du marché de Gros de Bouaké.

'' Le Marché de Gros de Bouaké communément appelé le Marché des Marchés est un instrument de développement qui continue de respecter les normes internationales. Cette plate forme logistique ne connaîtra plus de recréation avec les produits que nos parents produisent. Au contraire, notre réserve foncière de 14 hectares est en projet de construction pour aboutir à la transformation de certaines matières premières'' a annoncé le Directeur d'exploitation M. Dao Amara.

Et de poursuivre pour dire que '' tout est mis en oeuvre pour créer davantage de nouvelles opportunités d'emploi. Mais il faut que cela se passe avec beaucoup d'appui financier des partenaires extérieures et une garantie sécuritaire des acteurs nationaux''.

''Ainsi, le marché pourra lutter et éviter la famine dans plusieurs pays de la sous région ouest africain. L'émergence tant prônée deviendra une réalité car plusieurs jeunes ivoiriens et étrangers créeront des emplois. Par exemple, si la filière igname bénéficie de soutien de taille, à elle seule elle peut créer plus de 2000 emplois directs. Sans compter les activités des déchargeurs, des revendeurs et celles des jeunes dames qui mènent des activités de cuisine '' a fait remarqué M. Samaké Abdoulaye, grossiste d'igname.

Faut-il l'indiquer, le marché de gros s'étend sur une superficie totale de 28 hectares, comprenant 370 magasins et regroupant plusieurs filières notamment celle de la céréale, de l'igname, des fruits, des légumes, du cajou, et autres dérivées agricoles.
A côté, des services financiers et sécuritaires tentent de maintenir l'équilibre mais beaucoup reste à faire du point de vue sécuritaire au regard de plusieurs mauvaises expériences.
Vivement que les autorités multiplient les techniques de sécurisation dudit marché. Et ce, pour le bonheur des populations africaines.

auteur : Tuo TCHANG

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité