Limitation de l'âge des véhicules d'occasion : Un vaste mouvement de protestation se prépare

  • publié il y a : 1 mois
  • vues : 343  
  • tags : limitation - l'âge - véhicules - d'occasion - vaste - mouvement - protestation
Limitation de l'âge des véhicules d'occasion : Un vaste mouvement de protestation se prépare

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

Les importateurs de véhicules d'occasion préparent un vaste mouvement de protestation contre le décret portant limitation de l'âge des véhicules d'occasion importés en Côte d'Ivoire. Le président de la Fédération des syndicats des importateurs de véhicules d'occasion de Côte d'Ivoire (Fsivo-Ci), Henri Konan, a donné cette information, dimanche 24 juin 2018, au cours d'un échange téléphonique.


Il soutient que si ce décret devrait s'appliquer en l'état, il mettra certainement à mal l'activité des importateurs de véhicules d'occasion.

En effet, selon lui, les acteurs de ce secteur auront du mal à écouler aisément leurs véhicules vu que les coûts ne seront plus les mêmes. Mais aussi, nombre de personnes à revenus modestes qui ambitionnent de se procurer une voiture ne pourront plus s'offrir ce bien, devenu de nos jours, une nécessité. « Les véhicules de 5 ans, ce sont les riches qui peuvent les acheter. Alors qu'il y a beaucoup d'entre nous qui cherchons à avoir des voitures quand bien même nous ne sommes pas riches », a-t-il exposé.

A relire: Importation de véhicules et marchandises/ De Ouangolo à Abidjan, le circuit de la fraude dévoilé

A en croire Henri Konan, les importateurs récusent ce décret qui ''ne leur convient pas du tout''. Raison pour laquelle, ils continuent de discuter avec leur ministère de tutelle, à savoir le ministère en charge du Commerce, pour voir dans quelle mesure leurs propositions peuvent être prises en compte dans la mise en en oeuvre dudit décret. Parce que, comme le soutient le président de la Fsivo-Ci, des échangent ont eu lieu entre les différents acteurs au sein d'un comité de concertation. Malheureusement, regrette-t-il, « nos propositions n'ont pas été prises en compte ».

Et au moment où il reste à peine six jours avant l'entrée en vigueur de la mesure (1er juillet 2018), les opérateurs du secteur n'entendent pas se laisser imposer une ''mesure impopulaire''. Pour montrer aux yeux de l'opinion nationale et internationale le bien-fondé de leurs revendications, à défaut de leur prise en compte, les importateurs de véhicules d'occasion entreprendront, dans les jours à venir, une manifestation grandeur nature à laquelle ils comptent associer des organisations de la société civile et bien d'autres entités qui pourraient se sentir concernées par la décision du gouvernement de limiter l'âge des véhicules d'occasion. « A nous tous seuls, nous ne pouvons pas faire le poids. Pour cela, nous prenons attache avec d'autres structures pour donner une ampleur nationale à notre mouvement. Nous attendons de finir avec cette phase et ensuite nous vous communiquerons la date de notre manifestation », a confié Henri Konan.



source : Linfodrome    |    auteur : Elysée LATH

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité