SARA 2019 : LA COOPCAVICA ET LE PROCANSO AFFICHENT LEUR VOLONTE D'UNE REVOLUTION INDUSTRIELLE DU CAJOU ET DE L'HEVEA

  • publié il y a : 14 jours
  • vues : 365  
  • tags : coopcavica - procanso - affichent - volonte - d'une - revolution - industrielle
SARA 2019 : LA COOPCAVICA ET LE PROCANSO AFFICHENT LEUR VOLONTE D'UNE REVOLUTION INDUSTRIELLE DU CAJOU ET DE L'HEVEA
La 5ème édition du Salon International de l'Agriculture et des Ressources Animales d'Abidjan (SARA) a ouvert ses portes officiellement le vendredi 22 novembre dernier à Abidjan, la capitale ivoirienne. Une cérémonie officiée par le Vice-président Daniel Kablan Duncan et le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly.


A ce salon, participent la Coopcavica et la Coop-ca Procanso. Respectivement des coopératives agricoles spécialisées dans la production et la commercialisation du cajou et de l'hévéa. Miraculeusement les deux leaders du cajou et de l'hévéa ivoirien se retrouvent logés dans le même stand au sein du pavillon B. Et l'ambition de voir la Côte d'Ivoire réussir l'industrialisation de ses deux cultures industrielles demeure l'une des raisons principales des champions agricoles de faire des rencontres B to B.


A en croire M. Traoré Issa, Dg de la Coopcavica (Coopérative avec Conseil d'Administration du Vivrier et du Cajou), l'industrialisation reste le défi essentiel pour non seulement booster l'économie ivoirienne mais contribuer largement à résorber le manque d'emploi des jeunes. « Nous sommes donc en train de bâtir une surface de 4 hectares pour installer nos entrepôts afin de faire de ce rêve une réalité » souligne-t-il.


Et l'Ingénieur agroéconomiste, M. Aimé Amoikon, Directeur général de la Coop-ca Procanso ne dira pas le contraire lorsqu'il indique que « tout mon soucis est de faire du B to B pour apporter du dynamisme dans le secteur de l'hévéa. Car, le secteur est fortement blessé par des difficultés liées à la commercialisation. Il faut urgemment venir au secours à l'hévéaculture avec une bonne dotation équipementière ».


Pour les jours restants, les deux patrons du cajou et de l'hévéa espèrent partager de bonnes propositions avec ceux qui ont la clé du bonheur des paysans ivoiriens. Surtout que l'initiateur n'a pas manqué de rappeler aux participants une implication sérieuse. « Nous voulons un SARA plus participatif. Car c'est un salon important pour la Côte d'Ivoire parce qu'il fait la promotion de agriculture. Et qui est la force de notre pays. Nous avons une série innovations qui pourrait intéresser et rassurer les visiteurs. Tous partent gagnant de ce salon » a affirmé M. Fabrice Sawegnon, Pdg de Voodoo groupe.


La Coopcavica prix d'excellence 2016 et la coop-ca Procanso prix d'excellence 2017
auteur : Tuo TCHANG

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité