Diagnostic de financement à long terme : un rapport de la BAD souligne les faiblesses de la Côte d'Ivoire

  • publié il y a : 10 jours
  • vues : 517  
  • tags : diagnostic - financement - terme - rapport - souligne - faiblesses - d'ivoire
Diagnostic de financement à long terme : un rapport de la BAD souligne les faiblesses de la Côte d'Ivoire
Selon le rapport de diagnostic-pays sur le financement à long terme (LTF), la BAD souligne un déficit de financement d'infrastructures en Côte d'Ivoire.

Ce rapport a été élaboré par la BAD en collaboration avec la Financial Sector Deepening Initiative in Africa (FDS Africa) et la Coopération allemande (GIZ). Outre les infrastructures, il porte sur le financement du logement et des entreprises en Côte d'Ivoire.

Selon, la présentation faite vendredi 14 février 2020, par l'expert de FDS Africa, Micheal Fuhs, le déficit de financement pour les infrastructures hydrauliques et dans l'électricité est le plus important. Cependant des besoins notables existent aussi dans le secteur des routes, du chemin de fer, des aéroports, des ports et télécommunications, a-t-il souligné.



Au niveau du financement du logement, le rapport estime que la demande non satisfaite de logements est à la fois importante et en nette augmentation du fait de la croissance démographique, de l'urbanisation et de la réduction de la taille moyenne des ménages. Le déficit de logements en Côte d'Ivoire est estimé à 60 000 unités avec un besoin annuel estimé à 50 000 unités. Les besoins de logement neufs sont plus prononcés dans les villes avec un besoin annuel estimé à 200 000 unités pour la seule ville d'Abidjan.


Quant au Financement des entreprises, les estimations du déficit de financement tendent à se concentrer sur les PME plutôt que sur toutes les entreprises. Selon une enquête menée par Entrepreneurial Solutions Partners (ESP), les besoins financiers annuels du secteur des entreprises sont d'environ 6,1 milliards $ US, environ 3618 milliards Franc CFA.

Afin de résoudre ces déficits, le rapport préconise entre autres une atténuation de l'impact des reformes réglementaires en cours sur des prêts à long terme des banques, la promotion des marchés financiers, le renforcement des politiques gouvernementales de promotion de l'accès au foncier et au logement à coût abordables.


L'Indice de développement des infrastructures en Afrique (AIDI, indice qui permet de suivre les progrès du développement des infrastructures) place la Côte d'Ivoire dans le segment « de gamme moyenne » en Afrique, avec un bond de la 26ème/54 à la 24ème en 2018, grâce aux investissements récents réalisés dans les secteurs des TIC, de l'approvisionnement en eau et de l'assainissement. La Côte d'Ivoire a été l'un des 10 pays les plus performants dans l'amélioration de l'indice AIDI, en 2018, souligne le rapport.
source : yeclo.com    |    auteur : Karine Kamatari

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité