Finance: La Côte d'Ivoire ne sollicitera pas une suspension du paiement de sa dette due aux créanciers privés internationaux

  • publié il y a : 25 jours
  • vues : 801  
  • tags : finance: - d'ivoire - sollicitera - suspension - paiement - dette - créanciers
Finance: La Côte d'Ivoire ne sollicitera pas une suspension du paiement de sa dette due aux créanciers privés internationaux
La Côte d'Ivoire ne demandera pas la suspension du remboursement de sa dette due aux créanciers privés internationaux. Cette décision ne lui procurerait presque pas plus de ressources supplémentaires et affecterait la note de profil international d'émetteur.

La Côte d'Ivoire ne compte pas activer l'option si elle se présentait, de bénéficier d'une suspension temporaire du service de sa dette vis-à-vis de ses créanciers internationaux privés. Le 10 juin 2020, les autorités du pays ont confirmé leur adhésion à l'initiative de suspension du service de la dette proposée par le G20 (le groupe des 20 pays les plus riches de la terre) pour la période allant de mai à décembre 2020, avec possibilité de renouvellement.

Le projet prévoit aussi que les pays bénéficiaires de l'initiative puissent dans les mêmes conditions obtenir un allègement de la part des créanciers internationaux privés. L'ensemble des agences de notation se sont montrées réservées sur la question. Chez S&P Global Ratings ou Moody's, on estime que tout non-remboursement d'une dette privée arrivée à échéance même sur la base d'un accord sera perçu comme un défaut de paiement et un motif de baisse de la note souveraine.

La Côte d'Ivoire ne souhaite donc pas prendre le risque de voir les conditions de sa notation souveraine se détériorer davantage. Ses perspectives de croissance révisées à la baisse et le risque sociopolitique de l'élection présidentielle prévue cette année 2020 sont déjà des facteurs qui plombent son profil d'émetteur souverain.

Le pays peut aussi se passer de solliciter une suspension du service de la dette pour ses créanciers privés internationaux. Il n'a pas de gros engagements vis-à-vis d'eux sur les 5 prochaines années et son service de la dette à ses créanciers officiels et bilatéraux pour le reste de l'année 2020 est de seulement 38 milliards FCFA (moins de 0,1% du PIB), selon certains analystes de Moody's.


source : Agence Ecofin    |    auteur : Idriss Linge

A voir egalement

Publicité
COTE D'IVOIRE INDEPENDENCE CELEBRATION
Publicité