Affaire ''meurtre d'un proche de Koné Tehfour, à Abobo'' : La famille du défunt fait des révélations

  • publié il y a : 25 jours
  • vues : 365  
  • tags : affaire - ''meurtre - proche - tehfour -  - abobo'' - famille
Affaire ''meurtre d'un proche de Koné Tehfour, à Abobo'' : La famille du défunt fait des révélations

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

L'affaire sur la brutale disparition de Coulibaly Lassina, le 13 octobre 2018, jour de l'élection municipale, à Abobo, connaît de nouveaux rebondissements.

De fait, à en croire la famille qui a reçu, le vendredi 19 octobre, au quartier Agoueto, une délégation conduite par l'ex-ministre Jeanne Peuhmond, et composée de plusieurs responsables politiques du Rassemblement des républicains (Rdr), la mort de leur fils n'est en rien liée à des objectifs politiques. Cette délégation était envoyée par le ministre d'État, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, déclaré vainqueur de l'élection municipale par la Commission électorale indépendante (Cei). Ils ont apporté le réconfort du nouveau maire de la commune d'Abobo à la famille éplorée, en présence du député de Dabakala, Coulibaly Aboubakary. C'était après la prière musulmane de vendredi.

Ainsi, on a appris que Coulibaly Lassina, 39 ans, est décédé aux alentours de 23h, à la suite d'une agression. L'homme, qui vivait avec son épouse Ouattara Habibata, et leurs 3 enfants (Hadja, Zeynab et Fatoumata), était couturier et travaillait dans la commune d'Adjamé. Le jour du scrutin, il revenait du travail quand il a été pris à partie par des individus armés, non loin du terminus du bus à Pk 18, à l'ancien marché, près des rails. Après son agression, Coulibaly Lassina aurait été secouru par M. Bayama, le président du Rassemblement des jeunes républicains (Rjr) du district du Rdr de PK18. Celui-ci rentrait chez lui après avoir déposé les procès-verbaux (Pv) des élections au quartier général (Qg) de son parti, quand il est tombé sur l'homme agressé. Il l'a conduit de toute urgence à l'hôpital général d'Abobo-sud, avant de courir à la pharmacie la plus proche pour acheter des médicaments. Mais à son retour, l'hôpital l'a informé du décès de Coulibaly Lassina.

Selon le témoignage recueilli auprès de la famille, M. Bayama était accompagné du nommé Ouattara Brahima. Il s'est aussitôt rendu au commissariat de police du 14e arrondissement, pour informer les agents de police de l'agression qui a conduit au décès de cet homme. En fin de témoignage, la famille a révélé qu'un cousin de Coulibaly Lassina a été tué dans les mêmes conditions, l'année dernière. Il avait été poignardé et a succombé de ses blessures.

source : Linfodrome    |    auteur : Hervé KPODION

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité