CPI : Entrée fracassante des avocats de Gbagbo, Ouattara crache ses vérités au PDCI

  • publié il y a : 27 jours
  • vues : 599  
  • tags : entrée - fracassante - avocats - gbagbo -  - ouattara - crache
CPI : Entrée fracassante des avocats de Gbagbo, Ouattara crache ses vérités au PDCI

(Photo d'archives pour illustrer l'article)


La reprise du procès de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et de son filleul Charles Blé Goudé, devant la Cour pénale internationale à la Haye et la rencontre entre les présidents Ouattara et Emmanuel Macron, polarisent l'essentielle de l'actualité ivoirienne de ce mardi 13 novembre 2018.

Sans surprise, les journaux proches de l'opposition ivoirienne, saluent la sortie de l'équipe de défense de l'ex-président ivoirien, en cette première journée de la reprise du procès Laurent Gbagbo-Charles Blé Goudé à la Haye, le lundi 12 novembre 2018, où ils apportent la réplique au procureur afin d'obtenir des juges l'acquittement de leurs clients.

"Coup de tonnerre, à la CPI, hier Sonné, le procureure avoue : « Rien ne prouve que, Gbagbo voulait se maintenir par la violence »'', pointe à sa grande une le confrère Le Temps. Sans surprise, le quotidien Lg info proche de l'opposition barre à sa grande une. "Dernier round du procès de Gbagbo : Les démonstrations de la défense qui ont tué Bensouda'', le quotidien croit savoir que la thèse d'un plan commun émise par la procureure pour justifier ses accusations de crime contre l'humanité s'est totalement écroulée hier.

Le Quotidien d'Abidjan pour sa part, encense les avocats de la défense. « Les avocats de Gbagbo Extra-ordi-naires ! » Le confrère qui publie l'intégralité du plaidoyer retranscrit de Me Altit, indique que le narratif du procureur a été fondé sur du faux fabriqué par le régime RDR. Ainsi croit-il qu'à travers le grand déballage de Me Altit, Me Baroan et Me Jennifer Nahouri, ce sont les démarcheurs du Rdr qui ont été démasqués et exposés à la face du monde.

Dans la même veine que les journaux dit pro Gbagbo, le Confrère Soir info titre à sa manchette, « Les avocats de Gbagbo déchainés contre Bensouda ». Non sans citer des propos de Me Agatthe Barouan « On ne peut pas ruser longtemps avec la réalité des faits » et de Jennifer Nahoury « Le procureur se base sur « les-ont-dits », il s'est contenté des rumeurs de quartiers ».

Pour « Le Jour plus », réputé proche du pouvoir Rhdp, le déroulé des avocats de la défense de Gbagbo, en certains points, constitue une offense à la mémoire des 7 femmes tuées à Abobo. « Les avocats de Gbagbo souillent la mémoire des 7 femmes d'Abobo », lorsque le Mandat titre CPI/ Plaidoirie de la défense ça passe ou ça casse ».

La rencontre entre le Chef de l'Etat ivoirien Alassane Ouattara et son homologue Français Emmanuel Macron a également suscité l'engouement de la presse ivoirienne.

« Après le centenaire de l'armistice 1918 à Paris, Ouattara reçu à L'Elysée », écrit le quotidien gouvernemental Fraternité matin, évoquant également une réaction du chef de l'Etat Alassane Ouattara, sur la situation socio politique en Côte d'Ivoire, "Il n'y a pas de crispation'' "Il y a des personnes, quand elles gagnent, tout va bien. Quand elles ne gagnent pas rien ne vas plus''.

Le confrère l'Expression enfonce le clou, sur le même sujet, « Ouattara assène ses vérités aux mauvais perdants », pointe-t-il à sa une. Lorsque le quotidien Soir info livre le contenu des échanges entre les deux chefs d'Etats. Il informe que les présidents Ouattara et Emmanuel Macron, ont survolé les questions de coopération entre leurs deux Etats, notamment dans les domaines diplomatique, économique, sécuritaire...
source : Linfodrome    |    auteur : Jean Kelly Kouassi

A voir egalement

Commentaires

Publicité
OPP SHEERYNE
Publicité