Situation Socio-politique : Des responsables du Rdr rejoignent Soro

  • publié il y a : 2 mois
  • vues : 578  
  • tags : situation - socio-politique - responsables - rejoignent - actualités - politique - presse nationale
Situation Socio-politique : Des responsables du Rdr rejoignent Soro

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

Considérés, pour les uns comme des têtes de proue, pour les autres comme des fers de lance, trois chefs de fil du Rassemblement des républicains (Rdr), dans département de Toulépleu, viennent de claquer la porte pour rejoindre Guillaume Soro, l'ancien président de l'Assemblée nationale.
Il s'agit, notamment de Dabloa Aimé, Secrétaire de section Rdr de Péhé ; Guéï Gnonton David, commissaire politique Rdr de la Sous-préfecture de Péhé, et Dao Mamadou, également commissaire politique Rdr de Kanwhé.
Depuis le samedi 23 février 2019, ils ont officialisé leur adhésion au Rassemblement pour la Côte d'Ivoire (Raci), en prenant leur carte de militant de cette structure politique dont Guillaume Soro est le président d'honneur.
Leur départ du Rdr, selon des sources proches du parti présidentiel à Toulépleu, est la résultante d'un profond malaise survenu lors du renouvellement des structures de base du Rdr. Cette bataille électorale interne avait opposé le député Kahiba Lambert à Toila Mathias, Secrétaire départemental, candidat de la direction du parti. A la suite de ces consultations dont les résultats ont tourné en faveur de Toila Mathias, Dao Mamadou, Guei Gnonton David et Dabloa Aimé, qui ont apporté leur soutien au député Kahiba Lambert, ont été mis sous éteignoir au sein du parti. Il va s'en suivre une longue crise interne au Rdr à Toulépleu, qui n'a jamais pu être endiguée... Des tensions vont encore apparaître lors des élections locales du samedi 13 octobre 2019...
Aujourd'hui, ces « piliers» du Rdr dans la sous-préfecture de Péhé, ont décidé de sauter du «navire » pour faire « l'aventure» avec Guillaume Soro. Ces départs multiples pourraient ne pas sonner une abondante saignée des militants au Rdr, mais ils ne manqueront pas d'impacter, grandement, l'équilibre de ce parti. D'autant plus que les partants, dans une large proportion, représentent des symboles du parti d'Alassane Ouattara à Toulépleu.
M. Kader Zongo alias « le Kigbaforiste », Coordonnateur régional du Raci, qui serait le manoeuvrier de ces débauchages, et que nous avons joint par téléphone, le mardi 26 février 2019, en milieu de journée, annonce « d'autres arrivées » dont celles de « Simi Dass », de Bakoubly ainsi que d'autres « militants incontournables qui ont porté à bout de bras le parti présidentiel dans le département de Toulépleu ». « Effectivement, ces 3 responsables locaux de l'ex-Rdr ont déposé leurs valises au Raci. Ils ont acté leur adhésion au parti, en prenant leurs cartes. Ils ont fait le serment de servir le Raci loyalement, et de s'impliquer, à fond, dans la bataille pour le fauteuil de Guillaume Soro. Tout en les félicitant pour leur choix de la raison, il est demandé à tous les militants du Raci et à tous les partisans du président Guillaume Soro, de leur ouvrir largement les bras pour leur intégration dans la grande famille des pro-Soro », a-t-il indiqué. Selon lui, le Raci va davantage s'approvisionner au Rdr, ajoutant « qu'à Toulépleu, ils sont nombreux les militants du Rdr qui ne se reconnaissent pas dans le Rhdp ».

source : L'Inter    |    auteur : Armand B. DEPEYLA

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité