Croissance en Côte d'Ivoire, Guillaume SORO ridiculise OUATTARA : A cause de tes 9%, on souffre comme ça? »

  • publié il y a : 13 jours
  • vues : 206  
  • tags : croissance - d'ivoire -  - guillaume - ridiculise - ouattara - cause
Croissance en Côte d'Ivoire, Guillaume SORO ridiculise OUATTARA : A cause de tes 9%, on souffre comme ça? »
La rupture est définitivement scellée. Et pour ceux qui douteraient encore de sa détermination à faire tomber ses ex-alliés du RHDP, le talk-show animé ce Samedi 10 Août 2019 à Paris, par Guillaume SORO annonce une bataille impitoyable pour la conquête du pouvoir d'État en 2020. Dans une ambiance électrique, l'ancien Président de l'Assemblée Nationale de Côte d'Ivoire, a littéralement étranglé le régime du Président OUATTARA en tapant dans tous les sens, sans s'encombrer de fioritures, comme pour envoyer un signal fort au parti au pouvoir.
Visiblement agacé par la rhétorique des actuels gouvernants sur les chiffres records de croissance que connaît la Côte d'Ivoire depuis 2011, l'ex-premier ministre s'emporte : »FELIX HOUPHOUET BOIGNY a fait 17% de croissance en CÔTE D'IVOIRE Il n'a pas pris ça pour faire avis et communiqués. 09 % et puis on souffre comme ça ? C'est du flâ flâ. Même le Niger a eu 11 %. Ils n'ont pas pris tam tam parleur pour danser .Pour la Côte d'Ivoire c'est du fla fla ». Une pique qui peut s'avérer particulièrement douloureuse en cette période de campagne anticipée, où les états majors des partis politiques, surtout celui du RHDP, multiplie les offensives dans les bastions de l'opposition pour convaincre les populations de la justesse d'une reconduction du système OUATTARA. Des dérives, Guillaume SORO dit en avoir constaté. D'où cette clarification, on ne peut plus clair sur le rôle qu'il a eu à jouer dans les premières années de gestion du pouvoir par la coalition du RHD, selon laquelle il se dit »solidaire du bilan de OUATTARA pour son premier mandat, mais pour le second, je n'en suis pas solidaire ». Des propos qui trahissent ouvertement la réalité des rapports qui existaient dans l'exécutif Ivoirien, depuis le début des mésententes sur le partage du pouvoir entre les vainqueurs de la guerre de 2010.
Qu'il se soit senti étranger dans ce conglomérat politique aux contours encore flous qu'est le RHDP, les Ivoiriens le savent déjà, même si, à Abidjan, les sbires de l'actuel Chef d'État contnuent à voir en lui cet » enfant rebelle » qui doit » revenir dans la maison de son papa ». A ceux-là, le Président du Comité Politique rétorque : » Un enfant qui reste dans la maison de son père à 47 ans est irresponsable ». Martelant comme à son habitude qu'il sait »assumer ses responsabilités », Guillaume SORO prévient son désormais ex-mentor : » Je ne serai sous la tutelle de personne ». Est-ce le glas de la gérontocratie qui a ainsi sonné en Côte d'Ivoire ? Pour l'heure, les partisans de celui qui s'est révélé à la tête de la rébellion comme »Bogotá » peuvent certainement s'attendre à voir leur Leader »assumer son destin ».
source : netafrique.net    |    auteur : Raoul MOBIO

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité