Côte d'Ivoire : la visite d'Emmanuel Macron à Abidjan reportée de « quelques jours »

  • publié il y a : 22 jours
  • vues : 1214  
  • tags : d'ivoire - visite - d'emmanuel - macron - abidjan - reportée - quelques
Côte d'Ivoire : la visite d'Emmanuel Macron à Abidjan reportée de « quelques jours »
Le président ivoirien Alassane Ouattara et son homologue français Emmanuel Macron, lors du lancement des travaux du métro d'Abidjan, le 30 novembre 2017.

La visite du président français en Côte d'Ivoire, initialement prévue les 10 et 11 décembre prochains, a finalement été reportée. Emmanuel Macron a informé Alassane Ouattara de son souhait de déplacer la date de « quelques jours », lors d'un entretien à l'Élysée, ce jeudi.
De retour du sommet du G20 « Compact with Africa » à Berlin, Alassane Ouattara a été reçu à l'Élysée par Emmanuel Macron ce jeudi 21 novembre. Selon une source française, les deux hommes ont décidé, lors de cet entretien, de repousser de « quelques jours » la visite du président français en Côte d'Ivoire, initialement prévue les 10 et 11 décembre. C'est Emmanuel Macron qui a pris l'initiative d'informer son homologue ivoirien de ce report, selon une autre de nos sources.
Les raisons du report
Plusieurs facteurs ont conduit à ce report. Le premier est la tenue du sommet de la Cedeao à Abuja, le 21 décembre. Censé assurer le suivi du sommet extraordinaire de Ouagadougou, mi-septembre, ce sommet des chefs d'État d'Afrique de l'Ouest sera consacré à la coopération régionale en matière de lutte contre le terrorisme. Il devrait également aborder la question de la mise en place de la monnaie unique Eco dans la zone Cedeao.
Deux sujets phares qu'Alassane Ouattara et Emmanuel Macron comptent aborder à Abidjan, mais sur lesquels ils préfèrent attendre les conclusions des discussions de leurs pairs ouest-africains à Abuja avant de se prononcer.
La deuxième raison qui a conduit à ce report est la journée de grève du 5 décembre contre la réforme des retraites en France, qui pourrait s'étendre sur plusieurs jours et qui est annoncé comme un grand test social pour Emmanuel Macron.
Pas question, selon l'entourage du président français, de prévoir un important déplacement à l'étranger si c'est pour avoir les yeux rivés sur l'actualité nationale. Par ailleurs, côté ivoirien, plusieurs chantiers stratégiques ivoiriens-français tardent à être mis en place, notamment la construction de l'École inter régionale de lutte contre le terrorisme que finance la France.
Pas de nouvelle date fixée

Si aucune nouvelle date n'a encore été fixée, deux hypothèses se dessinent : soit un déplacement juste avant Noël, le 25 décembre, soit un report à début 2020.
Sur le fond, le programme devrait rester le même : une étape à Abidjan et une à Bouaké, la deuxième ville du pays, où Emmanuel Macron se rendra pour lancer les travaux du grand marché, un projet financé par l'Agence française de développement (AFD).
Les grands dossiers de coopération bilatérale restent également au menu, comme le métro d'Abidjan, le lancement de l'Académie internationale de lutte contre le terrorisme (AILCT) ou encore des projets dans le domaine de la santé.
La question de la présidentielle de 2020, sur laquelle la France et les autres partenaires étrangers de la Côte d'Ivoire nourrissent une certaine inquiétude, sera aussi largement abordée. Alassane Ouattara tiendra sans doute le même discours qu'il tient à Emmanuel Macron depuis des mois, à savoir qu'il souhaite quitter le pouvoir en 2020 pour enclencher un renouvellement de la classe politique ivoirienne. Une voie dans laquelle il est encouragé et soutenu par son homologue français.
source : Jeune Afrique    |    auteur : Baudelaire Mieu et Benjamin Roger

A voir egalement

Commentaires

Publicité
COTE D'IVOIRE INDEPENDENCE CELEBRATION
Publicité