Accueilli dans la liesse populaire à San Pedro / Nabo Clément à ses parents Kroumen et aux populations: ''Je ne suis pas là pour dire qui a gagné les élections municipales. Dieu sait et la population sait qui a gagné ces élections''

  • publié il y a : 14 jours
  • vues : 1304  
  • tags : accueilli - liesse - populaire - pedro - clément - parents - kroumen
Accueilli dans la liesse populaire à San Pedro / Nabo Clément à ses parents Kroumen et aux populations: ''Je ne suis pas là pour dire qui a gagné les élections municipales. Dieu sait et la population sait qui a gagné ces élections''
Absent de San Pedro, pratiquement un an après sa défaite aux dernières élections municipales, NABO Boueka Clément, ex-Ministre des Eaux et Forêts, Sénateur de la nation, a été accueilli dans la liesse populaire ce samedi 31 Novembre 2019 à son arrivée dans la Cite balnéaire, a-t-on constaté. Au quartier Seweke 2, à la « Maison Blanche », siège de la chefferie traditionnelle Kroumen de San Pedro, celui qui, duit-huit années durant aura occupé les rênes de la mairie de San Pedro a, devant ses parents et les populations de San Pedro sorties nombreuses pour l'accueillir, inviter tous au pardon, à la réconciliation vraie et à la paix. Le « Mathieu KEREKOU » de la politique à San Pedro, c'est le nom qu'il se donne désormais, a profité de ce moment de retrouvailles et de communion pour s'exprimer sur un certain nombre de sujets politiques notamment sa récente défaite aux dernières élections municipales, ses relations avec son parti politique, le RDR et celles avec le Président de la République.
Image may contain: 5 people, people smiling, people standing
« J'ai vu ce que vous avez fait aujourd'hui. Ce que vous avez fait, l'on le fait quand on aime son fils. Et je n'en suis pas surpris. (...) Il y a n'en qui croyaient que j'étais mort. Mais comme vous pouvez le constater, je suis bien vivant et je me porte très bien par la Grace de Dieu. Je suis venu voir mes parents et parler avec eux. Je suis venu parler de réconciliation et de la paix. Nous sommes tous en Côte d'Ivoire et nous entendons ce que disent les uns et les autres. Mais avant tout propos, j'aimerais que les choses soient claires pour tous. Je ne suis pas là pour dire qui a gagné les élections municipales. Dieu sait et la population de San Pedro sait qui a gagné ces élections. Je ne reviendrai sur ce sujet parce qu'il est désormais derrière nous », a d'emblée indiqué le Sénateur NABO Boueka Clément avant de poursuivre.
« Il y a un temps pour toutes choses. Nous sommes aujourd'hui dans le temps du pardon et de la réconciliation. Je n'ai aucun problème avec le Président Alassane OUATTARA. Il y a quelques années, quand je demandais aux uns et aux autres de militer au RDR et de suivre le Président Alassane OUATTARA, j'étais la risée de certaines personnes. Aujourd'hui, les personnes qui m'ont combattu hier prennent le plaisir d'être au restaurant du RHDP. Mais le RHDP c'est le RDR. Le parti politique que j'ai contribué à installer dans la commune et dans la région de San Pedro. Ceux qui insultaient le Président Alassane OUATTARA au moment où je parlais de lui à San Pedro sont ceux-là mêmes qui sont aujourd'hui en train de manger, parce que disent-ils, c'est au RHDP qu'il y a à manger. Je suis venu vous demander de tout laisser tomber et de pardonner », a insisté NABO Boueka Clément.
Image may contain: 1 person, hat and dog
S'il n'est pas entré dans les détails des activités qui l'ont maintenu une année durant loin de la terre de ses ancêtres, NABO Boueka Clément, donnant de ses nouvelles, dans la pure tradition Kroumen, à ses parents, leur a dit que durant cette période, il a voyagé. Un périple qui l'a envoyé au Ghana, au Togo, au Benin ...
« Au cours de ces voyages, j'ai vu des frères Ivoiriens dans la souffrance. Aujourd'hui, nous sommes là, à manger et à dormir auprès de nos femmes. Mais nous oublions que ce n'est pas le cas pour de nombreux frères et soeurs dont les foyers sont brisés parce qu'ils sont en exil. Pour la paix et la réconciliation, il faut que ces frères et soeurs qui sont encore hors du pays rentrent. Il faut que ceux qui sont en prison soient libérés. Mais tout cela doit se faire par la négociation. Il faut négocier, il faut parler avec le Président Alassane OUATTARA parce que c'est lui qui est aux affaires. Et c'est le message que je suis venu vous donner. Cela devrait être le rôle de la Chambre des Rois et Chefs traditionnels de Cote d'Ivoire. Parler au Président Alassane OUATTARA de réconciliation, de paix, de la libération des prisonniers, de la venue du Président Laurent GBAGBO et de son ministre Charles Blé GOUDE que d'aller le voir pour vilipender et dénigrer certaines personnes », a-t-il lancé. L'ancien maire de San Pedro a également, devant ses parents, réitéré son attachement au RDR, son parti politique, « son bébé » dans la région de San Pedro. Ceux-ci ont remercié le Tout Puissant pour le retour « sain et sauf » de leur fils et l'ont couvert de présents.
source : Nag / asp

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité