Le Rev. Ediemou demande aux Ivoiriens d'être reconnaissants à Ouattara

  • publié il y a : 10 jours
  • vues : 1338  
  • tags : ediemou - demande - ivoiriens - d'être - reconnaissants - ouattara - actualités
Le Rev. Ediemou demande aux Ivoiriens d'être reconnaissants à Ouattara

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

Pour le révérend pasteur Ediemou Blin Jacob, chef de l'Eglise du Christianisme céleste en terre ivoirienne, le président Alassane Ouattara ne peut en aucun cas être tenu pour responsable de l'échec du processus électoral en Côte d'Ivoire.

Echec du processus de réconciliation nationale :"Ouattara n'y est pour rien", selon Ediemou Jacob

La question de la réconciliation nationale revient constamment au centre du débat politique ivoirien. A quelques 8 mois du prochain scrutin présidentiel en Côte d'Ivoire, le président Alassane Ouattara est souvent présenté par l'opposition significative, notamment le PDCI-RDA, le FPI ou encore Charles Blé Goudé et le COJEP, comme l'unique responsable de l'échec du processus lancé depuis la fin de la crise postélectorale de 2010-2011.

Des accusations rejetées par le révérend Ediemou Blin Jacob, premier responsable de l'église du Christianisme céleste en Côte d'Ivoire dans une interview accordée au journal Les Sentinelles. Pour lui, ces accusations sont très éloignées de la réalité. Alassane Ouattara, fait savoir l'homme de Dieu, a depuis son accession au pouvoir, fait tout ce qui était humainement possible pour faire de la réconciliation nationale, une réalité.


Le révérend Ediemou cite, entre autres actions, la Commission dialogue vérité réconciliation (CDVR) et la Conariv, deux institutions mises en place au lendemain de la crise postélectorale pour faire la lumière sur ce qui s'est passé et conduire le processus de réconciliation nationale jusqu'à son terme.

«Ouattara a fait ce qu'il devrait faire pour la réconciliation. Il n'y est pour rien s'il y a eu échec (...) Le président a fait son travail. Mais les agents qui devaient faire le leur, étaient trop confiants. On a échoué parce qu'on n'avait pas de modèle type de réconciliation », a laissé entendre le guide religieux.


Non sans inviter le peuple ivoirien à être un peu plus reconnaissant envers l'actuel chef de l'Etat. De plus, soutient Ediemou Blin Jacob, en l'état actuel, il conviendrait pour le cas de la Côte d'Ivoire de parler de vivre ensemble. Et en la matière, « aucun pays à l'heure actuelle, ne fait mieux que la Côte d'Ivoire ».

source : afrique-sur7.fr

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité