Côte d'Ivoire : Amnesty international réclame en urgence des soins médicaux pour Alain Lobognon

  • publié il y a : 1 mois
  • vues : 1171  
  • tags : d'ivoire - amnesty - international - réclame - urgence - soins - médicaux
Côte d'Ivoire : Amnesty international réclame en urgence des soins médicaux pour Alain Lobognon
L'organisation planétaire des droits de l'Homme, Amnesty International est très préoccupée par l'état de santé du député de Fresco. Elle l'a fait savoir, ce vendredi 3 avril 2020, à travers une adresse au ministre de la Justice et des droits de l'homme, Sansan Kambilé.

L'état de Côte d'Ivoire vient d'être interpellé par Amnesty International sur le cas du député Alain Lobognon, détenu à la prison d'Agboville. L'organisation internationale des droit de l'Homme affirme, en effet, que le pro-Soro « a besoin de soins médicaux urgents ». Dans sa lettre au ministre de la Justice, Amnesty se dit préoccupée par l'état de santé d'Alain Lobognon qui a été arrêté le 24 décembre 2019 à Abidjan et accusé de "publication de fausses nouvelles, portant atteinte à la l'ordre et l'autorité de l'État ».

A en croire l'organisation, le détenu souffre d'hypertension artérielle et a subi une intervention chirurgicale en 2019. Le 23 mars 2020, Alain Lobognon, ajoute-t-elle, qui est détenu à la prison d'Agboville en attendant son procès, a présenté des symptômes de paludisme. « Il est resté au lit dans sa cellule pendant quatre jours. Selon des informations partagées dans une lettre de son avocat et de son épouse, sa mauvaise santé est due aux mauvaises conditions de détention. Sa cellule est infestée de moustiques et d'insectes due en partie à la grille qui sert de toit », indique le courrier à l'endroit du ministre.

En outre, l'organisation se félicite du fait que l'administration pénitentiaire ait proposé qu'Alain Lobognon soit suivi médicalement par les médecins de prison. Cependant, fait-elle remarquer, en tant que leader de l'opposition, Alain Lobognon craint pour sa vie et aimerait avoir accès à son propre médecin indépendant.

« Les autorités ivoiriennes ayant suspendu toutes les visites aux détenus du 18 mars au 16 avril pour empêcher la propagationde COVID-19, Alain Lobognon ne peut pas recevoir les visites de son médecin et de ses proches. À la lumière de ce qui précède, j'exhorte les autorités ivoiriennes à veiller à ce qu'il reçoive tous les soins médicaux convenus dont il pourrait avoir besoin. C'est particulièrement urgent alors que la Côte d'Ivoire traite des cas de pandémie de COVID-19, qui pourraient exposer davantage les détenus aux risques pour la santé. Dans l'attente de son procès, les conditions de détention d'Alain Lobognon sont conformes aux normes internationales, y compris l'accès à l'eau, à la nourriture et un accès régulier à sa famille. Si les visites et contacts sont limités en raison des mesures de prévention COVID-19, ils doivent être remplacés par d'autres moyens de contacter sa famille, par téléphone, appel vidéo ou e-mails, par exemple. Le droit d'Alain Lobognon à un procès équitable doit être respecté », a exhorté Amnesty.


auteur : Franck K

A voir egalement

Publicité
Publicité