Adjoumani invoque l'alliance ethnique pour sauver le RHDP d'un lynchage à Daoukro

  • publié il y a : 8 jours
  • vues : 1024  
  • tags : adjoumani - invoque - l'alliance - ethnique - sauver - lynchage - daoukro
Adjoumani invoque l'alliance ethnique pour sauver le RHDP d'un lynchage à Daoukro
Ce jeudi 21 mai 2020 une délégation conduite par six ministres à Daoukro en vue de faire des dons au nom du chef de l'État ivoirien et du Premier ministre Gon Coulibaly a failli tourner à l'affrontement entre des jeunes surexcités qui refusaient la rencontre entre cette délégation et le roi de Daoukro mais face aux autorités, aux cadres locaux et au ministre Adjoumani qui a évoqué l'alliance entre les Abrons et les Baoulés cette rencontre a pu se tenir.

Le président du PDCI Henri Konan Bédié natif de Daoukro a refusé d'associer le premier parti politique de Côte d'Ivoire du père de la nation, Félix Houphouët Boigny, au projet de création d'un nouveau parti dénommé Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Dès lors une tension naquit entre le pouvoir d'Abidjan et le président du PDCI qui s'est vu dépossédé des cadres qu'il avait lui-même désignés pour entrer dans le gouvernement. Parmi ces cadres figurés Kobenan Kouassi Adjoumani ministre du gouvernement Ouattara depuis le 1er juin 2011 était ce jeudi 21 mai 2020 à Daoukro sur les bases du président du PDCI dans sa ville natale avec une forte délégation de six (6) ministres en vue de faire des dons au nom du Chef d'État et du Premier ministre mais voulant rendre une visite au Roi de Daoukro avant le début de la cérémonie sa délégation s'est vu heurter par le refus des jeunes d'avoir accès au roi mais après des médiations une fois en face du roi le ministre Adjoumani dans une vidéo (voir la vidéo) posté sur sa page Facebook

Il a d'entrée de jeu annoncé que sa délégation et lui ne sont pas venu" pour les palabres" il a ajouté que "vous aviez dû leur parler que je suis Abron et qu'on ne peut pas m'empêcher de venir à Daoukro et surtout venir voir le Roi" sinon " un grand malheur allait s'abattre sur le peuple Baoulé" mais tout s'est bien passé et la délégation a pu accomplir la mission pour laquelle elle fut mandatée et a pu retourner tranquillement. Notamment le ministre Adjoumani vient de nous prouver que les alliances ethniques en Côte d'Ivoire ont toujours une grande force mais il important aussi de savoir si cette alliance n'interdit pas t elle la trahison? Ou la désobéissance de son bienfaiteur? Quand nous voyons bien les déclarations faites par celui-ci sur le président Henri Konan Bédié qui l'a désigné pour représenter son parti politique dans le gouvernement et aujourd'hui lui a tourné le dos pour un autre parti.
Côte d'Ivoire: Adjoumani veut amener Bédié à
auteur : BS

A voir egalement

Publicité
Publicité