Présidentielle 2020, faut-il réintroduire la condition liée à la santé pour les candidats ?

  • publié il y a : 8 jours
  • vues : 1779  
  • tags : présidentielle - 2020 -  - faut-il - réintroduire - condition - santé
Présidentielle 2020, faut-il réintroduire la condition liée à la santé pour les candidats ?
A cinq mois de l'élection présidentielle faut-il réintroduire la condition liée à la santé comme le prévoyait la constitution de 2000 ?

Au moment où le débat sur la santé du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, candidat déclaré à la présidentielle de 2020 pour le compte du RHDP, fait rage sur les réseaux sociaux, une préoccupation demeure. Faut-il réintroduire la condition liée à l'état de santé des candidats à la présidentielle ?

En effet, dans la constitution du 1er août 2000, parmi les conditions d'éligibilité, l'article 35 de ladite constitution indiquait que : « le candidat à la présidence de la République doit présenter un état complet de bien-être physique et mental dûment constaté par un collège de trois médecins désignés par le Conseil constitutionnel sur une liste proposée par le Conseil de l'Ordre des médecins. Ces trois médecins doivent prêter serment devant le conseil constitutionnel ».

Mais du fait de l'utilisation de la constitution par les différents chefs de l'Etat pour éliminer des candidats, à la suite de la crise socio-politique de 2002 et des accords de Linas-Marcoussis, les acteurs politiques ont convenu de la suppression de cette condition ainsi que de bien d'autres, susceptibles de servir d'alibi pour éliminer des candidats. Par la suite, la constitution 8 novembre 2016 et la loi du 8 mars 2020 modifiant la constitution de 2016 n'ont pas repris cette condition. Avec les polémiques actuelles, faut-il revoir la donne ?

En tout état de cause, à cinq mois de l'élection présidentielle, il est peu probable que les conditions d'éligibilité à l'élection présidentielle changent.


auteur : AKE

A voir egalement

Publicité
Publicité