Retour de Gbagbo / Amadou Coulibaly porte-parole du gouvernement : « pour nous, il n'y a pas de date »

  • publiè le : 2021-06-02 10:26:03
  • tags : retour - gbagbo - amadou - coulibaly - porte-parole - gouvernement - nous
Retour de Gbagbo / Amadou Coulibaly porte-parole du gouvernement : « pour nous, il n'y a pas de date »
Le secrétaire général du FPI tendance Gbagbo Ou Rien (GOR) et le comité d'accueil auraient-ils fixé de manière unilatérale la date de retour de l'ex Chef de l'Etat Laurent Gbagbo acquitté depuis mars dernier des charges de crimes contre l'humanité dont il étaient accusé consécutivement aux tristes évènements post électoraux de 2011 ? Cela semble visiblement être le cas avec les récentes sorties du ministre en charge de la réconciliation Kouadio Konan Bertin et le ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie, Amadou Coulibaly dit AM'S et par ailleurs porte-parole du gouvernement ivoirien.

Quand bien même les autorités ivoiriennes auraient donné le feu vert pour le retour de Laurent Gbagbo notamment le Président Alassane Ouattara qui avait déclaré que Laurent Gbagbo pouvait regagner sa terre natale « quand il le souhaitait » il était bienséant de convenir avec les autorités ivoiriennes d'une date consensuelle de retour de l'illustre personnage. Ce qui ne semble pas être le cas.
Joint par les services de RFI, le ministre en charge de la réconciliation nationale Kouadio Konan Bertin pourtant très impliqué dans ce dossier a affirmé ne pas avoir été informé. Il en est de même pour le porte-parole du gouvernement Amadou Coulibaly, qui regrette que cette date ait été fixée de manière unilatérale par le seul camp du "Woody''. « Ce que nous avions convenu, c'est que la date devait être choisie de façon consensuelle, donc pour nous il n'y a pas de date » at-il affirmé rendant du coup improbable la date du 17 juin pour le retour de Laurent Gbagbo. Et AM'S de s'interroger « Je ne sais pas comment il arriverait à cette date du 17 juin si aucune disposition n'est prise pour son accueil ? ».

Quel est était l'opportunité de l'annonce de cette date sans en avoir avisé au préalable les autorités ivoiriennes comme elles le laissent entendre alors qu'il existe un cadre de discussions pour préparer ce retour ? Les proches de Gbagbo visaient-ils plutôt l'effet d'annonce en proclamant publiquement cette date lors de la célébration du 76e anniversaire de Gbagbo ? Etait-ce plutôt un stratagème pour mettre la pression sur les autorités ivoiriennes qui semblaient se « hâter lentement » pour acter ce retour ?
Le FPI tendance GOR n'a aucun intérêt à crisper les conditions de ce retour dont le principe est déjà acquis. Il serait bon d'aviser très rapidement les autorités ivoiriennes de cette date car rien n'est encore "gâté'' comme on le dit trivialement chez nous. Le porte-parole du gouvernement l'a d'ailleurs exprimé en ces mots « Quand ils vont nous saisir pour nous donner une date, nous allons décider ensemble si cette date est tenable ou pas ».

Laurent Gbagbo n'est pas un citoyen lambda qu'on accueillerait simplement à l'aéroport et que l'on accompagnerait encore plus simplement à sa résidence. Non. Il a présidé pendant une décennie aux destinées de la Côte d'ivoire et fort de son statut d'ancien Chef de l'Etat, des mesures doivent être prises pour assurer non seulement son retour apaisé dans un contexte où des voix s'élèvent pour s'opposer à son retour ou pour réclamer son arrestation dès son retour mais aussi pour assurer sa sécurité à sa résidence et lors de ses déplacements.
auteur : SGB78

A voir egalement

Publicité
Publicité