Accueil de Gbagbo/Me Dakouri:''Il y a divorce entre le peuple et les rois et chefs traditionnels''

  • publiè le : 2021-06-05 22:28:34
  • tags : accueil - gbagbo/me - dakouri:''il - divorce - entre - peuple - chefs
Accueil de Gbagbo/Me Dakouri:''Il y a divorce entre le peuple et les rois et chefs traditionnels''
Me Roger Dakouri réagit à la position de la Chambre des rois et chefs traditionnels(CNRCTde Côte d'Ivoirepar rapport à l'accueil de Laurent Gbagbo. " Nos garants des us et coutumes, prescrivent un format sobre à l'accueil d'un ancien Chef d'Etat ayant survécu à une déportation punitive. Il faut tout simplement en conclure qu'il y a là l'ultime acte de rupture entre ces chefs et le peuple de Côte d'Ivoire. Oui, il y a divorce entre le peuple et ces têtes couronnées", dit-il joint au téléphone.

Dans une déclaration faite vendredi, le Directoire de la Chambre des rois et chefs traditionnels de Côte d'Ivoire, tout en saluant et le retour du fils au pays dit que ses membres ne se sentent disqualifié pour participer à l'accueil.
Pour Me Roger Dakouri, secrétaire permanent de la Coordination nationale de l'accueil de Laurent Gbagbo qui se prononce ici à titre individuel, la chambre des rois et chefs traditionnels piétine paradoxalement un principe traditionnel: l'accueil d'un parent qui sort de prison. "La prison se désignant par la "maison de caca", dans la quasi totalité de nos traditions, lorsqu'un parent ou un ami ou une connaissance parvient à survivre à ladite prison, synonyme de résurrection, c'est toujours dans la liesse que l'ancien prisonnier est accueilli dans le village, dans le quartier, chacun étalant son pagne au sol à son passage, en guise d'honneur. Alors, d'où cette espèce de chefs coutumiers tire-t-elle donc ses motivations à réduire l'accueil du Président Laurent Gbagbo à un moment de recueillement ?", s'interroge-t-il. " Nous constatons tout simplement que ces rois et chefs viennent ainsi de prononcer le divorce latent entre eux et le peuple ivoirien, un peuple mobilisé, dans son entièreté, pour accueillir le Président Laurent Gbagbo qui a triomphé d'une mortifère traque judiciaire internationale.", conclut l'ancien président des greffiers de Côte d'Ivoire.
La CNRCT a été créée en 2014. Ses membres ont un statut officiel. Ils ont un rang protocolaire lors des cérémonies publiques et reçoivent un intéressement financier de l'État. Et depuis ce nouveau statut, la position de la Chambre est toujours conforme à la position du régime et du parti au pouvoir mais souvent en déphasage avec les populations locales dans la plupart des régions.

auteur : Dan Opéli

A voir egalement

Publicité
Publicité