Côte d'Ivoire: Grosse colère après les dons d'un fils d'Hamed Bakayoko

  • publié il y a : 1 mois
  • vues : 385  
  • tags : d'ivoire: - grosse - colère - après - d'hamed - bakayoko - actualités
Côte d'Ivoire: Grosse colère après les dons d'un fils d'Hamed Bakayoko
Yérim Bakayoko, l'un des fils du Ministre d'Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, est l'objet de vives critiques après la publication ce vendredi 17 mai 2019 par des cyber activistes, d'images où on voit aisément le jeune homme âgé de seulement 20 ans, faire d'importants dons, pour le mois de Ramadan, aux populations des quartiers démunis d'Abobo.

L'acte n'est pas mauvais soi. Mais là où le bât blesse, c'est au niveau de la qualité du donateur et de son âge: 20 ans. Même s'il s'agit du fils d'un ministre de la République, fût-il maire de la commune d'Abobo, les internautes s'expliquent difficilement qu'un jeune homme qui a à peine l'âge de la majorité, puisse faire de tels dons.


D'où les nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. « Vraiment à 20 ans, il doit être sur les bancs. D'où lui proviennent les fonds pour un don aussi important? », s'interroge Constant Gnezelé.

Pour Hermann Gouihi, ce don est de trop. « Quelqu'un qui ne travaille pas mais qui fait des dons pendant que la majorité des Ivoiriens se plaignent du coût élevé des CNI.

Mr le ministre (Hamed Bakayoko), tu as atteint le haut niveau, on connaît ta puissance mais laisse d'abord le petit va grandir, aux yeux de tous, avant de le lancer dans le bain. Le fils n'a pas forcément la force et le courage du père », conseille-t-il au Ministre d'Etat, ministre de la Défense.

Contacté pour en savoir davantage sur cette affaire, Awassa Abdul, proche du Ministre Hamed Bakayoko, n'y voit aucun mal. « Nous encourageons le fils du Ministre d'État pour ce geste en ce mois de pénitence », dira-t-il.

Pour Ali Badarah Konaté dit ABK, Président des Libéraux pour la renaissance et le développement (LRD), initiateur de la Caravane Solidarité Ramadan ADO-AGC, tout acte de générosité pendant le mois de Ramadan est à encourager.

« Yerim Bakayoko est un citoyen d'Abobo et en tant que tel, il peut poser des actes de générosité pour la Cohésion. Allah n'aide pas son adorateur qui n'aide pas son Frère lorsqu'il a la possibilité », nous confiera-t-il.

D'ailleurs, ajoute celui qui se considère comme un Alassaniste, ce sont des veuves et des orphelins qui ont bénéficié de ces actions. Pour le reste, lance-t-il, "les polémistes professionnels auront toujours des choses à reprocher. Cela ne doit pas nous empêcher à continuer nos actions''.

Debuté le lundi 6 mai 2019, le jeûne du Ramadan est le quatrième pilier de l'Islam durant lequel les musulmans restent à jeun de l'aube jusqu'au coucher du soleil tous les jours pendant 29 ou 30 jours de même qu'ils s'abstiennent d'avoir des rapports sexuels avec leur époux ou épouse dans la journée.

Ce mois « béni » de l'Islam qui a vu la révélation du Saint Coran au Prophète Mohammed (Paix et salut d'Allah sur Lui) et 9ème mois lunaire est également accueilli en tant que période de grande générosité, de solidarité et de partage.

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité