Football-Assemblée générale: La Fif traîne une dette de 5 milliards, selon le ''Gx''

  • publié il y a : 3 mois
  • vues : 435  
  • tags : football-assemblée - générale: - traîne - dette - milliards -  - selon
Football-Assemblée générale: La Fif traîne une dette de 5 milliards, selon le ''Gx''
Le groupement des associations sportives opposé à la gestion de l'actuel Comité exécutif de la Fédération ivoirienne de football (Fif), appelé "Gx" a tenu un point-presse, hier, à la Maison de la presse.
Au cours d'une rencontre qu'ils ont eue, le samedi 18 mai dernier, l'ensemble des associations a décidé de prendre part à l'Assemblée générale (Ag) mixte de demain, samedi 25 mai, à Yamoussoukro. Hier, face aux médias, le "Gx" a souhaité donner les raisons de cette décision et attirer l'attention des acteurs du football sur ce qu'ils ont appelé « l'agonie de la maison commune ». Quatre raisons justifient la présence du groupement à Yamoussoukro, demain.
« En un, le Comité exécutif a donné raison au "Gx". (...) Cette fois-ci, le rapport du Commissaire aux comptes a été envoyé en même temps que les autres documents. Souvenez-vous que les rapports relatifs aux exercices de 2012-2013 et 2014, 2015 et 2016 n'ont pas été transmis aux clubs, l'année passée », a déclaré Koné Abackar, président de Williamsville Athlétic Club.
La deuxième raison est relative à la fin du mandat de l'actuel Comité exécutif. « L'Ag à venir est très déterminante pour l'organisation des futures élections. Notamment, pour la désignation des organes électoraux et la détermination de la date de l'Ag élective », a poursuivi le président du Wac. Koné Abackar a également mentionné « le mépris du Comité exécutif à l'égard de certains clubs ». En effet, selon l'intervenant, des clubs ont transmis un projet de résolution à la Fif pour modification, conformément aux statuts. Ce document a été transmis le 25 avril dernier, donc un mois avant l'Ag. « Le Comité exécutif a ignoré ses propositions.
Un lettre de relance a été adressée par l'un de ces clubs à la Fif. Jusqu'à ce jour, aucune réponse de la part de la Fif. Si on ne peut pas discuter de ces questions à une Assemblée générale, à quoi sert-elle ? », a déploré Adama Nabi, président de Jac de Zuenoula. La quatrième raison est relative aux finances. Selon le président du Wac, les documents financiers transmis aux clubs renforcent la conviction des membres du "Gx" sur le péril que court le football ivoirien, avec le Comité exécutif actuel. « Il faut mettre fin au gaspillage et à la mauvaise gestion de nos ressources. Le bilan 2018 de la Fédération qui nous a été soumis laisse apparaître un sol de positif de 300.362.681 de FCFA, au 31 décembre 2018. On est tenté de s'en féliciter. Or, en le regardant de près, l'on note que les dettes de la Fif ont augmenté de façon exponentielle, durant l'année 2018. La dette fournisseur a atteint le chiffre record de 1.900.000.000 de FCFA. On est passé de 1.450.483.293 FCFA à 1.906.908.499 FCFA. Soit une augmentation de 37,60%. Les autres dettes sont passées de 1.500.000.000 FCFA à 2.500.000.000. Soit une augmentation de 60%. Les dettes sociales et fiscales s'élèvent respectivement à plus de 400 millions et 300 millions de FCFA. C'est-à-dire que non seulement, on ne paie pas nos impôts, mais, plus grave, on prélève de l'argent sur les salaires des employés qu'on ne reverse pas à la Cnps. L'ensemble de toutes ces dettes atteint le faramineux chiffre de 5,5 milliards de FCFA. Par rapport à l'exercice 2017, ce chiffre est en augmentation de plus de 1,5 milliard de FCFA. Comment quelqu'un qui s'est appauvri de de 1,5 milliard peut-il dire qu'il s'est enrichi de 300 millions de FCFA ? », a questionné le président du Wac qui a promis plus de détails lors de l'Ag.
Pour Koné Abackar, l'Ag de ce samedi peut être considérée comme une finale qui devrait ouvrir la voie à une nouvelle ère.
source : lereveil.net

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité