Nécrologie/DIAWALA: LE MAIRE CONDUIT A SA DERNIÈRE DEMEURE

  • publié il y a : 4 ans
  • vues : 6666  
  • tags : nécrologie/diawala: - maire - conduit - derniÈre - demeure - photos - actualités
Le maire de Diawala Lamine Sanogo décédé à Tunis le 26 septembre dernier, a été conduit à sa dernière demeure ce jeudi 2 octobre 2014 au cimetière de Williamsville. La levée du corps qui a eu lieu ce matin aux environs de 10h30mn à IVOSEP Treichville, s'est déroulée en présence de nombreuses autorités parmi lesquelles, ses responsables dont le PAN Soro Guillaume , ses anciens collaborateurs , l'ensemble des maires regroupés au sein de l'UVICOCI , des membres du Gouvernement dont le Ministre d'Etat Hamed Bakayoko , le président de la CEI Yssouf Bakayoko .
Le Ministre de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, maire de Fresco et ami intime du maire de Diawala, a livré une allocution pleine d'émotions. En effet, c'est un ami de longue date qui a fondu en larmes tant les relations qui liaient les deux hommes étaient fortes. Le sacrifice de soi était selon le maire de Fresco , le propre de Sanogo Lamine : « Lamine Sanogo nous quitte au mauvais moment.. Il y a tellement d'anecdotes à révéler sur Lamine Sanogo, que je préfère n'en révéler que deux. On était dans l'attente du retour des exilés en 2002, lorsque le voyant copier sur un bout de papier des centaines de numéros de téléphone, sa réponse à mon pourquoi fut celle-ci : "Sait-on jamais ce qui arrivera le jour où l'on m'arrêtera! Il me sera plus simple de mâcher et d'avaler le papier et les numéros avec, afin de protéger tous nos contacts."
C'est ce qu'il fit lorsque dans la deuxième semaine d'octobre 2002, il fut arrêté et torturé. Il préférait mourir au lieu de livrer à la mort ses amis. » Ainsi s'exprimait celui qui a partagé « partagé la même chambre entre 2002 et 2006 » avec son ami de longue date.
Sur le plan développement, le maire de Diawala était en passe de réussir son pari En effet, parti au Brésil selon le maire Lobognon , en quête d'expériences et de moyens pour le développement de sa localité , Lamine a pu intégrer près de 200 jeunes dans le tissu socio-économique par la création d'activités génératrices de revenus(AGR) , l'informatisation de tout le service municipal, la construction d'écoles, l'équipement des classes en table -bancs et le forage de puits dans les villages durement touchés par le manque d'eau potable. Tels étaient les projets réalisés par ce jeune maire à peine âgé de 41 ans. Ses connaissances le pleurent car il fut un humain au service d'autrui. Adieu l'homme !

Crédits :Guy Kouamé Lasme

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité